La caserne en bas de chez-moi

J'ai longtemps habité à Grenoble, à proximité d'une caserne.

Les taggeurs en appréciaient le mur d'enceinte..

Chaque matin, pot de peinture à la main, un bidasse effaçait les outrages de la nuit.

La peinture était rarement la même, et le résultat parfois étonnant.

THE MILITARY COMPOUND ROUND THE CORNER
For a while, I lived near a military compound
Taggers used to work on the walls at night
The following morning, a squaddie was sent to hide the tags
The paint was seldom the same, and the result sometimes interesting